DU 16 AU 25 MAI
À LONDON, ON
Rétrospective de la coupe Memorial MasterCard : 2006
Rétrospective de la coupe Memorial MasterCard : 2006

par Aaron Bell
 
En participant au tournoi de la coupe Memorial MasterCard 2006, les Remparts de Québec savaient qu’ils profitaient d’une deuxième chance.
 
Quelques jours auparavant, les représentants de la Vieille Capitale venaient d’être battus en six matchs de la série finale des éliminatoires de la LHJMQ aux mains des Wildcats de Moncton. Puisque ces derniers avaient déjà un billet en poche au tournoi national à titre d’hôtes, les Remparts ont obtenu une invitation, mais ils étaient considérés comme des négligés.
 
Cela importait peu à Patrick Roy.
 
Le propriétaire, directeur général et entraîneur-chef recrue était au tournoi de la coupe Memorial pour la première fois et pour aggraver les choses, il affrontait trois entraîneurs qui avaient déjà participé au tournoi national.

Ted Nolan, qui a remporté la coupe Memorial avec les Greyhounds de Sault Ste-Marie et ex-entraîneur par excellence de la LNH était à la barre des Wildcats. Dick Todd était de retour avec les Petes de Peterborough après un long passage dans la LNH et il a mené son équipe au titre de la Ligue de l’Ontario, tandis que Don Hay a remporté des coupes Memorial en 1994 et 1995 avec les Blazers de Kamloops, maintenant à la tête des Giants de Vancouver, champions de la Ligue de l’Ouest.
 
Toutefois, Roy avait aussi remporté sa part de championnats avec quatre conquêtes de la coupe Stanley en 18 saisons dans la LNH qui l’ont conduit tout droit au Temple de la renommée après être passé par Montréal et le Colorado. Il n’était donc pas étranger à la victoire.
 
Les Remparts ont entrepris la compétition avec une défaite de 3-2 aux mains des Petes pour ensuite vaincre les Giants 6-3 deux jours plus tard. Le match de tournoi à la ronde était une reprise de la finale des séries de la LHJMQ avec cette fois un laissez-passer direct en finale nationale en jeu.
 
Avant le match, Roy a mis en question le travail du gardien de Moncton et il a prédit une victoire facile des siens. Cela ne s’est pas exactement passé comme tel, mais les Remparts ont quand même gagné 4-3 pour s’approcher à une victoire du titre national.
 
Les Wildcats étaient déterminés à obtenir une autre chance de vaincre les Remparts en finale et de sortir les Giants du tournoi avec une victoire de 3-1 en demi-finale, mettant la table pour une finale en deux formations de la LHJMQ pour la première fois dans l’histoire de cette compétition.
 
Alexander Radulov a mené l’attaque des Remparts toute la saison et il a poursuivi sur cette lancée en finale nationale.

Radulov, élu joueur par excellence de la LCH pendant le tournoi a marqué deux buts et il a ajouté trois passes pour mener les Remparts à un gain de 6-2 en finale.

 « Tout le monde a joué un gros match, pas seulement moi », a déclaré Radulov après la rencontre. « J’ai marqué cinq points, mais peu importe. Notre gardien a sorti une prestation incroyable, notre défensive a bien joué. Tout le monde a travaillé pour cet objectif et nous voilà victorieux. »
 
Les Remparts sont devenus la première équipe de l’histoire du tournoi à remporter le titre national sans avoir d’abord été champion de sa ligue ou hôte du tournoi.
 
L’expérience de championnat de Roy à l’époque où il était encore sur la glace a battu tous les pronostics qui mettaient l’accent sur son manque d’expérience comme entraîneur. La recrue a soulevé la coupe à bout de bras.
 
« Vous savez, il a semé en nous l’idée que nous pouvions gagner », ajoute Radulov. « Il a gagné quatre coupes Stanley et il gagne maintenant la coupe Memorial. C’est peut-être un entraîneur recrue sans expérience, mais c’est pourquoi il désirait gagner et il a inculqué cette notion à toute l’équipe. »

0 - 0

16 mai 2014
19 h 00 HE

0 - 0

17 mai 2014
16 h 00 HE

0 - 0

18 mai 2014
19 h 00 HE

0 - 0

19 mai 2014
19 h 00 HE